Caen

A la une

La pasteure Emmanuelle Seyboldt, présidente du Conseil national présente les enjeux du Synode
La pasteure Emmanuelle Seyboldt, présidente du Conseil national présente les enjeux du Synode
  « Chers frères et sœurs, Nous voici embarqués pour une traversée de quatre jours, dans cette embarcation bien particulière qu’est un synode national. La conduite d’un synode national, c’est un peu comme manœuvrer un paquebot : une manœuvre réussie, c’est un tas de catastrophes évitées, dit-on dans la marine (paraît-il). Notre navigation, avant même de larguer les amarres, aurait pu être compromise, et la barque sombrer dans le port. »
Assemblée générale 2024
Assemblée générale 2024
Chers membres, Vous êtes conviés à l’Assemblée Générale de l’association cultuelle de l’Eglise Protestante Unie de Caen qui se tiendra au temple, 19 rue Mélingue à Caen, le 14 avril 2024, à 10h.
Cultes de Pâques
Cultes de Pâques
Culte du Vendredi Saint : vendredi 29 mars à 18h, au temple. Culte de Pâques : dimanche 31 mars à 10h30, au temple.
17 mars : culte de la Cité
17 mars : culte de la Cité
Peut-on choisir sa mort ?  Tous les ans, l’Église protestante unie de Caen organise un culte dit « de la Cité », qui permet de faire entendre, sur un thème commun des voix issues du monde protestant ou laïc, du monde social ou politique. Ce débat, ouvert à tous, a lieu au cours d’un culte. Cette année, le débat portera sur la fin de vie. Le Docteur Pierre Gérard, médecin psychiatre, et la Pasteure Christiane Nyangono-Lecarpentier tenteront tous les deux de répondre à cette question difficile, l’un suivant une approche plus médicale, l’autre plus théologique.    Culte de la Cité Dimanche 17 mars à 10h30 au temple, 19 rue Mélingue à Caen Le culte de la cité sera suivi d’un repas partagé.
APPEL AU CESSEZ-LE-FEU
APPEL AU CESSEZ-LE-FEU
Les responsables religieux chrétiens de France appellent au cessez-le-feu Nous, responsables religieux chrétiens de France, sommes solidaires de toutes les victimes de la guerre entre Israël et le Hamas et appelons au cessez-le-feu. Porteurs des valeurs de l’Évangile, nous souffrons de la désespérante situation que connaissent plus de deux millions de personnes vivant dans la bande de Gaza. Nous tenons à affirmer que la restriction d’accès à des ressources essentielles telles que les soins médicaux, la nourriture et l’eau est fondamentalement inhumaine.   Nous nous sentons solidaires de toutes les victimes de cette guerre, particulièrement des populations civiles mais aussi des soldats ou des combattants qui portent et porteront les conséquences des actions qu’ils doivent mener. Nous avons exprimé notre solidarité au lendemain de l’attaque terroriste du 7 octobre 2023. Nous la redisons, comme c’est notre devoir, après la tuerie de plus d’une centaine de gazaouis affamés qui a eu lieu le jeudi 29 février 2024, et oblige à voir ce qu’il y a d’inhumain dans la situation présente.   Les objectifs militaires et les intérêts politiques poursuivis par cette guerre ne peuvent négliger la priorité que revêt la sauvegarde de toute vie humaine. Nous réprouvons les actes de violence qui exacerbent la souffrance humaine et empêchent l’émergence d’une paix durable. Nous exhortons les parties prenantes de cette guerre à faire de la protection de la vie humaine et de la dignité des civils leur plus haute priorité. Dans cet esprit, nous demandons instamment à tous les responsables politiques et religieux d’intensifier leur action pour mettre fin à cette violence et de prendre les mesures essentielles dans le cadre d’un processus visant à instaurer une paix durable entre Israéliens et Palestiniens.   Nous demandons notamment : Un cessez-le-feu immédiat, pour assurer l’acheminement d’une aide humanitaire indispensable, en premier lieu les soins médicaux, la nourriture et l’eau. La libération immédiate de tous les otages conformément au droit international humanitaire et aux droits humains. Des efforts internationaux pour ouvrir par le dialogue une nouvelle voie politique vers une paix durable, relancer le débat sur une solution viable à deux États, et entamer le travail sur la guérison des mémoires de tous les habitants de la région. En ce temps de carême, nous invitons les chrétiens de toutes les confessions à continuer de porter instamment la situation du Proche-Orient dans leur prière, à ne pas s’habituer à cette situation de guerre et de violence, à être facilitateurs de dialogue et de rencontre là où les sensibilités des uns et des autres s’opposent, à prier et travailler sans relâche pour que tous puisent dans leur religion des raisons de servir la paix et dépasser les peurs et les colères.   Pasteur Christian Krieger, Président de la Fédération protestante de France Monseigneur Eric de Moulins-Beaufort, Président de la Conférence des évêques de France Monseigneur Dimitrios, Président de l’Assemblée des évêques orthodoxe de France   Télécharger le communiqué en PDF

Afin de visualiser les vidéos il est nécessaire d'accepter les cookies de type analytics

Église protestante unie de Caen

 

 

19 rue Mélingue
14000 Caen

 

 

02.31.86.28.99

Contact